Découverte d’une jumelle de la Terre à 490 années-lumière

Une planète jumelle de la Terre dans un autre système solaire, ce qu’on appelle une LUNE-660x330exoplanète. C’est ce qu’aurait découvert une équipe internationale d’astronomes, parmi laquelle une équipe française du laboratoire d’Astrophysique de Bordeaux. Cette planète est à peine 10 % plus grosse que la Terre et aurait une croûte terrestre. Kepler 186F, c’est son nom, se situe en plus dans la zone habitable de son étoile… De quoi faire espérer une grande découverte aux scientifiques.

Kepler 186F est la première exoplanète réellement ressemblante à la Terre. Elle est à bonne distance de son étoile pour se développer.

« C’est la planète la plus proche, en taille, de la Terre, qui ait été découverte dans la zone habitable de son étoile, explique Sophie Blomont, du laboratoire d’astrophysique de Bordeaux. La zone habitable, c’est là où il ne fait ni trop chaud, ni trop froid, et où l’on peut avoir de l’eau liquide en surface de la planète. Les exoplanètes découvertes précédemment dans cette zone étaient plus grandes que la Terre. »

Et la taille, ça compte. C’est ce qui fait que Kepler 186 pourrait avoir une croûte et de l’eau. « Pour une planète aussi petite, les scénarios de composition planétaire assurent qu’elle n’est pas gazeuse, explique Sophie Blomont. Il est donc à peu près sur qu’elle est tellurique, c’est-à-dire qu’elle héberge de l’eau à sa surface. »

Et tout l’enjeu de l’eau liquide, c’est de porter la vie. C’est tout l’intérêt de chercher des jumelles de notre Terre.

RFI.FR

Laisser un commentaire