Il simule son suicide et s’envole pour le Mexique

Illustration © thinkstock.

Anderlecht Un habitant d’Anderlecht a été condamné mercredi par le tribunal correctionnel de Bruxelles à neuf mois de prison avec sursis. Il avait fait croire à son épouse qu’il s’était suicidé, alors qu’il se trouvait en réalité au Mexique auprès d’une autre femme. Le tribunal a estimé qu’il s’était rendu coupable de harcèlement, car son comportement a incontestablement nuit à la tranquilité d’esprit de son épouse.

Le trentenaire et son épouse se sont mariés en mai 2012 et ont accueilli une petite fille en janvier 2013, mais dès le mois de mai l’homme s’est montré déprimé et a laissé entendre à plusieurs reprises qu’il allait mettre fin à ses jours en disparaissant dans les bois en Ecosse.

L’homme est parti, sans rien dire, mi-avril et son épouse a signalé sa disparition le 4 mai. Elle a appris qu’il avait passé quelques jours chez une connaissance et était ensuite également parti de là. Il a laissé deux lettres d’adieu. Son employeur a entendu dire qu’il était parti en Ecosse et début mai son épouse a reçu une enveloppe contenant de courtes lettres et des cartes faisant à nouveau référence à un suicide en Ecosse.

L’homme s’était en réalité envolé pour…le Mexique, où il vivait avec une autre femme. Il est finalement rentré en Belgique mi-juin, mais entre-temps, son épouse avait porté plainte.

Le tribunal l’a condamné mercredi à neuf mois de prison avec sursis. L’homme se trouve actuellement en institution psychiatrique et sa femme a demandé le divorce.

 

Laisser un commentaire