Les Diolas.

Majoritaires dans toute la Casamance, ils restent très attachés aux coutumes animistes, même ceux sous influence islamique. C’est ici que dans une grande authenticité on voit encore les cérémonies ancestrales et secrètes de l’Afrique : fêtes avec danses et masques et rites initiatiques. Indépendants et jaloux de liberté, ils ont mené la vie dure aux colonisateurs français durant toute leur présence au Sénégal.

Laisser un commentaire