Meurtre du Français Christian Livny à Fatick : Un mobile à 14 millions Cfa

Sept personnes inculpées et placées en détention à Fatick, après le meurtre Christian Livny, un Français de 60 ans tué par balle dans son domicile à Ndangane Sambou, par une bande d’agresseurs lors d’un cambriolage. Moins d’un mois après les faits, la Division des investigations criminelles (Dic) a fait tomber le gang grâce au téléphone portable du défunt, informe Les Échos.

En effet, le Français qui avait ouvert un bar-restaurant appelé « Le Cocotier » a été victime de la bande composée de sept individus. Ces derniers avaient rendu visite à la famille Livny, dans la nuit du 12 au 13 avril dernier. Le cerveau présumé de l’opération, est un jeune informaticien connu de tous à Ndangane Sambou, sous le nom de L.S. Sène.

Sène ainsi que six (6) présumés complices qui sont des employés du défunt ont été inculpés et placés sous mandat de dépôt hier à Fatick, renseigne le journal.

Les enquêteurs qui s’étaient dans un premier temps concentré sur le téléphone portable du défunt, ont découvert que Céline, une serveuse du restaurant avait beaucoup échangé avec son défunt patron avec qui il entretenait une relation. Ce que reconnaîtra cette dernier au cours de l’enquête, mais nie toute implication dans le meurtre. Elle sera confondue par des messages et appels présentés à l’informaticien, qui finit par avouer, avant de révéler que le mobile était financier.

L.S. Sène qui réparait l’ordinateur de Christian Livny, avait fini de gagner la confiance de ce dernier.

Selon des sources du journal, il avait piraté le compte bancaire du défunt et avait appris que ce dernier devait retirer la somme de 14 millions. Sur le coup, il met en place un plan de cambriolage pour soutirer les 14 millions.

 

Auteur: Seneweb news – Seneweb.com

Laisser un commentaire