SCANDALE SUR LA CORNICHE : Le maire de Fann «offre» la plage à la famille Rahal du Terrou-bi

La Corniche ouest continue de subir les assauts des prédateurs. Et une fois de plus, c’est Pierre Goudiaby Atépa qui a remué le couteau dans la plaie du scandale à travers une lettre adressée au Président de la République.
«Il y a bientôt deux ans, vous nous avez aidé à faire tomber le Mur de la Honte, vous avez également dans un élan hautement patriotique que tout le monde a apprécié, renoncé à votre terrain sur le Domaine public maritime des Almadies et avez lancé un appel pour que les autres attributaires des terrains sur le Domaine public maritime puissent suivre votre bel exemple», écrit l’architecte.
«Vous avez par la même occasion demandé l’arrêt de tous les travaux sur la Corniche et avez ordonné la mise en place d’une commission qui avait entre autres pour mission de vous présenter un schéma d’aménagement de la Corniche. Monsieur le Président de la République, vous avez également et surtout donné des instructions pour que la plage des enfants dont s’est appropriée le Terrou-Bi soit restitué», rappelle Atépa.
Mais voilà l’architecte prouve, photos à l’appui, que la famille Rahal, qui contrôle le Terrou bi, s’est vu délivrer une autorisation de construire servie sur le plateau par le maire de Fann. Sur les photos, le Terrou bi, muni de ce document, procède à des travaux d’extension alors que, soutient l’architecte, l’autorisation de construire a été délivrée en «violation flagrante de la loi parce que n’ayant pas attendu les conclusions des enquêtes environnementales».

Source : Libération

Laisser un commentaire